JMJ 2018 Lazzate (IT)

En cette première semaine d’août, les festivités des trialistes succèdent à la Fête Nationale. Dès le vendredi, les délégations internationales, fortes de jeunes entre 8 et 16 ans, se rencontrent dans le nord de l’Italie, à Lazzate en région Lombarde. Pas moins de 16 nations étaient présentes, le Japon étant le seul pays hors Europe. Avant la compétition par équipe, chaque pilote a pris connaissance des zones de concours, au nombre de 5.

Vendredi à 17h00 locale, la compétition par équipe nationale était lancée. Chaque nation peut présenter un pilote pas catégorie. Il faut au moins 4 pilotes pour être classé. La zone de concours est divisée en 5 secteurs et, dans chaque secteur, 4 difficultés rapportant de 10 à 40 points attendent d’être surmontées. Les responsables d’équipe doivent être de fins mathématiciens pour grappiller quelques points sur les concurrents. La Suisse s’élançait en 6ème, juste après nos voisins français. Après deux passages nous rapportant 250 points, le team était bien parti.

Malheureusement, quelques pieds et chutes vinrent faire fondre les chances d’un classement à l’image de l’année dernière où la Suisse avait terminé 4ème à quelques points de podium. C’est en effet sous la dominance de l’Espagne que le podium mondial s’est forgé. En deuxième, la République Tchèque et la France en Troisième. La Suisse finit à une décevante 8ème place, mais le coeur y était.

Le lendemain a fait place aux demis-finales pour chaque catégorie. En poussins, Matt Virgolin termine 36ème et dernier. Malgré un score maximal, Matt a forgé son expérience dans sa première compétition internationale. Son compère Romain Girardin termine 26ème avec un score de 46.

En Minimes, Kouzma Rehacek fini à la 24ème place avec 41 pieds. Martin Damborsky termine avec le même score. En Cadets, Kilian Steiner, avec un score de 48, se place 28ème.

Seule Suisse à accéder en finale Sheyla Wipf de Vordemwald termine 6ème, le dimanche.

Chacun des pilotes vaudois aura à cœur de clamer que les zones étaient dures, ce qui est le cas par rapport à la Coupe Suisse. Néanmoins, gageons que chacun aura pris plaisir à se frotter à l’élite jeunesse mondiale et emmagasiner de l’expérience et des amitiés !

Pour clore cette rétrospective, notons que ces Jeux Mondiaux de la Jeunesse ont été dominés par les espagnols qui, en plus de leur titre par équipe, raflent 5 podiums sur 6, laissant la catégorie Jeunes Filles à la République Tchèque pour 4 petits points...

Nos remerciements vont à Jean-Daniel Savary et Roman Iten, coachs du team Suisse avec l’appui de Debi Studer, sans lesquels ce déplacement ne serait pas possible. Leur disponibilité et leur appui dans les moments tendus sont toujours appréciés des pilotes et des parents.

Les résultats complets :